samedi 16 septembre 2017

Le Labyrinthe T2 La Terre Brûlée - James Dashner

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Le Labyrinthe, La Terre Brûlée de James Dashner.

Titre : Le Labyrinthe, La Terre Brûlée
Auteur : James Dashner
Edition : Pocket Jeunesse
Prix : 7,80 €
Sortie : 14/08/2013
Nombre de pages : 420 pages
Synopsis : « Dans ce second volet du cycle littéraire L'épreuve nous découvrons ce monde brûlé qui existe au-delà du labyrinthe : la Terre ravagée par des éruptions solaires, parcourues par des hordes de gens infectés devenus fous. Thomas et les autres survivants du Bloc vont devoir affronter cet environnement hostile pour espérer trouver refuge et surtout trouver un remède conte la Braise. Une impitoyable course contre la montre se met en place. James Dashner a créé un univers unique, un classique de la littérature pour ados contemporaine. »

Mon avis
J’ai connu la saga grâce aux films qui ont fait beaucoup de bruit lors de leurs sortis. Je ne les ai pas vu au cinéma mais peu après la sortie du 2e. J’ai eu la trilogie en livre à mon anniversaire, pour mes 20 ans (dont vous pouvez retrouver la vidéo, ICI).

Après avoir lu le tome un, il me tardait de lire ce tome deux. Malgré tout, j’ai mis plusieurs mois avant de me plonger dedans.
Cela n’a pas été difficile de replonger dans l’histoire, les événements passés me sont vite réapparue et heureusement car dès les premières pages, Thomas et ses amis doivent très vite réagir face à une nouvelle menace.

Tout se passe vite, on n’a pas le temps de s’ennuyer avec les personnages et avec tout ce qui leur arrive. Ils ne s’imaginaient pas vivre un truc pire que le Labyrinthe mais un nouveau défi leur est lancé et les blocards ne savent pas dans quoi ils s’embarquent. Nous non plus et on a peur de ce qui arrive.

Ça m’a plus de retrouver Thomas et sa bande, de découvrir la suite de ses aventures. Surtout que l’écriture est assez fluide alors ça passe vite. Malgré tout, j’ai trouvé une certaine petite lenteur, les personnages se posent beaucoup de questions et cela ne fait pas tout le temps avancer l’histoire.

Je verrais bien ce que me réserve le 3e et dernier tome de cette trilogie !


Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Ma critique du premier tome, ICI.


Mathilde Littéraire

jeudi 14 septembre 2017

Top 5 Rentrée Littéraire

Hello mes p’tits loups ^^
J’espère que vous allez bien et que votre rentrée s’est bien passée.

Aujourd’hui, on se retrouve pour un Top 5 des livres de la Rentrée Littéraire qui me tente.

5 / Frappe-moi le cœur ~ Amélie Nothomb


« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. »

Alfred de Musset

4 / Black Village ~ Lutz Bassmann


« « Un moment, pour nous, cela pouvait représenter plusieurs minutes, ou quelques semaines, ou encore nettement plus. »
Tassili, Goodmann et Myriam. Deux hommes et une femme en guenilles, anciens poètes, anciens membres du service Action qui se connaissent à peine. Ils cheminent dans l’obscurité qui suit leur décès. La route est interminable et monotone. Ils doivent apprendre à marcher ensemble dans ce monde sans lumière où ils affrontent non seulement les ténèbres, mais aussi des bizarreries du temps, car celui-ci ne s’écoule pas de façon familière. Il s’étire ou se rétrécit, mais surtout il s’interrompt, il « n’aboutit pas ». Pour essayer de poser des repères dans la durée de leur voyage, ils se racontent des histoires. Ils aimeraient que les récits qu’ils inventent se gravent dans leurs mémoires et dessinent peu à peu un calendrier et des souvenirs qui accompagneraient leur progression vers la fin. Or, quel que puisse être le contenu de leurs histoires – aventures trépidantes, violence, vengeance, rêves, missions criminelles, explorations fantastiques –, tout s’interrompt en plein cœur de l’action. Les images naissent, couleurs et anecdotes flamboient, mais soudain une force mystérieuse intervient et cisaille impitoyablement la narration. De nouveau et en un instant, le noir se fait. Les narrats deviennent des interruptats, le roman devient une chambre d’échos.
Quant à Tassili, Goodmann et Myriam, ils poursuivent leur longue marche sans savoir si un jour ils vont s’éteindre, ni si l’extinction durera le temps d’un claquement de doigts, ou mille ans. »

3 / Une chance folle ~ Anne Godard


« Magda a été gravement brûlée lorsqu’elle avait quelques mois. Elle ne se souvient pas de l’accident, mais sa mère en a noté les circonstances dans un carnet. Toute son enfance, les opérations, les pansements, les cures thermales se succèdent. Sa mère se consacre à elle, on lui dit qu’elle est bien soignée. En somme, elle a une chance folle. »

2/ Point cardinal ~ Léonor de Récondo


« Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille méticuleusement, tristement. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, volait quelques instants de joie et dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable. Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture et dissimulé dans le coffre la mallette contenant ses habits de fête. Il s’apprête à retrouver femme et enfants pour le dîner. Petit garçon, Laurent passait des heures enfermé dans la penderie de sa mère, détestait l’atmosphère virile et la puanteur des vestiaires après les matchs de foot. Puis il a grandi, a rencontré Solange au lycée, il y a vingt ans déjà. Leur complicité a été immédiate, ils se sont mariés, Thomas et Claire sont nés, ils se sont endettés pour acheter leur maison. Solange prenait les initiatives, Laurent les accueillait avec sérénité. Jusqu’à ce que surviennent d’insupportables douleurs, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus réfréner ses envies incontrôlables de toucher de la soie, et que la femme en lui se manifeste impérieusement. De tout cela, il n’a rien dit à Solange. Sa vie va basculer quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois chez eux. À son retour, Solange trouve un cheveu blond… Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il lui faut laisser exister la femme qu’il a toujours été. Et convaincre son entourage de l’accepter. La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides, des mots simples et d’une poignante justesse, elle trace le difficile chemin d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière. Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi. »

1 / Le livre que je ne voulais pas écrire ~ ERWAN LARHER


« Je suis romancier. J’invente des histoires. Des intrigues. Des personnages. Et, j’espère, une langue. Pour dire et questionner le monde, l’humain.
Il m’est arrivé une mésaventure, devenue une tuile pour le romancier qui partage ma vie : je me suis trouvé un soir parisien de novembre au mauvais endroit au mauvais moment ; donc lui aussi. »



Et vous, quels sont les livres qui vous tentent ou que vous avez lu de la Rentrée Littéraire 2017 ?

Et comme je participe au défi d'écriture du Café des blogueuses, voici trois blogs formidables :


Mathilde Littéraire

mercredi 13 septembre 2017

Les Héritiers d'Enkidiev Tome 9 - Anne Robillard

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente le tome 9 des Héritiers d’Enkidiev d’Anne Robillard.

Titre : Les Héritiers d’Enkidiev
Auteur : Anne Robillard
Edition : Michel Lafon
Prix : 15,30 €
Sortie : 09/04/15
Nombre de pages : 315 pages
Synopsis : « L’enchanteresse Moérie, aidée de son amant Corindon, un dieu caracal, fomente des plans diaboliques afin de faire régner les Elfes sur Enkidiev. Y parviendra-t-elle ? Même les plus habiles conspirateurs peuvent commettre des erreurs…
Emprisonnés dans la forteresse d’An-Anshar, au sommet du plus haut des volcans, les jeunes Ayarcoutec et Marek unissent leurs forces pour s’évader et avertir Onyx que son royaume a été assiégé. Mais comment échapper à la surveillance du traître Tayaress ?
Afin de protéger les enfants-oiseaux vivant à Enkidiev, le dieu-épervier Sparwari met en place une stratégie qui ne fera l’unanimité ni chez les dieux ni chez les humains. Sa volonté seule suffira-t-elle à déjouer les obstacles qui se mettront sur son chemin ? »

Mon avis
Vous connaissez surement mon amour pour Anne Robillard et si vous me suivez sur Instagram, vous avez surement vu ma grande collection de ses livres puisque j’ai déjà fini deux de ses sagas et je suis bien avancé dans plusieurs autres de ses séries.


Pour cette saga-là, il faut savoir qu’elle est la suite des Chevaliers d’Emeraude, la première saga événement d’Anne Robillard, qui contient 12 tomes. Les Héritiers d’Enkidiev en contient elle aussi 12 tome et il y a une troisième suite déjà bien entamé avec 6 tomes au Canada et 2 en France.


Pour résumer, dans Les Chevaliers d’Emeraude, nous suivons l’armée des Chevaliers d’Emeraude dans leur guerre contre l’armée des Hommes-Insectes. Dans Les Héritiers d’Enkidiev, nous retrouvons les chevaliers survivant 15 ans après la fin de la guerre. Ils vont se reconstruire, poursuivre leur vie et leurs aspirations et nous emmener avec eux dans leurs différentes quêtes au fil des années.

Globalement, j’aime cette série et j’ai aimé ma lecture de ce 9e tome, lu à l’occasion du Weekend à Lire de Juin 2017 (Présentation de ma PAL, ICI, Bilan, ICI). Cela faisait quasiment un an que je ne m’étais pas replongé dans la suite. Cela m’a fait du bien de me replonger dedans et m’a motivé à finir cette saga cette année ~ en vrai, j’en ai marre de la laisser trainer aussi longtemps haha.

Les personnages sont toujours là, fidèles à eux-mêmes, à fond dans leurs plans, leurs quêtes et leurs idéaux. Nous avons toujours la guerre entre les panthéons des Dieux et les différentes populations continuent à s’unir et à se détester.

Nous avons toujours de l’action et des rebondissements puisque nous suivons tout un panel de personnage, très intéressants. Cela me plaît car je ne me suis pas ennuyé.

Néanmoins, justement, ce trop-plein de personnages m’exaspère un peu depuis le début des Héritiers ! Je m’y perds un peu face à tous ces noms ~ certains en ont même deux ou trois, des noms, en fonction de s’ils sont sur Terre ou dans le monde des Dieux, cela m’embrouille. J’ai l’impression que l’autrice se mélange un peu aussi, mais cela se ressens à peine !

Brèf, pour résumer, j’aime cette sage, je la continuerais et finiras par contre, le trop-plein de personnages m’énerve.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.

Mathilde Littéraire

samedi 9 septembre 2017

Phobos² - Victor Dixen

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente le tome 2 de Phobos de Victor Dixen.

Titre : Phobos
Auteur : Victor Dixen
Edition : Robert Lafon, Collection R
Prix : 17,90 €
Sortie : 19 novembre 2015
Nombre de pages : 490 pages


Synopsis :

« Reprise de la chaîne Genesis dans
3 secondes.
2 secondes.
1 seconde.

ILS CROYAIENT MAÎTRISER LEUR DESTIN.
Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leur vie d'avant pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.
ELLE CROYAIT MAÎTRISER SES SENTIMENTS.
Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l'amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
MÊME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE, IL EST TROP TARD POUR OUBLIER. »

Mon avis
Si vous me suivez depuis quelques mois, sur le blog et sur mes réseaux sociaux, vous savez surement que j’ai rencontré Victor Dixen au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil en 2016. À cette occasion, j’avais acheté le premier tome sur le stand de la collection R, que j’avais fait dédicacer et j’avais adoré. D’ailleurs, vous pouvez retrouver mon vlog ICI et ma critique du premier tome ICI. Donc lorsque j’ai pu acheter ce 2e tome lors de l’un de mes rdv pour l’alternance à la librairie L’Oiseau Moqueur à Sucy-En-Brie, je n’ai pas hésité une seconde !

J’avais déjà quelques lectures en cours lors de mon achat, alors Phobos² a attendu jusqu’au Weekend à Lire du 16 au 18 juin dernier pour être dévoré dans la première moitié du challenge !

Cela m’a fait extrêmement plaisir de retrouver Léonor et ses onze compagnons, de retrouver la délicieuse méchante Séréna McBee et tous les autres personnages car ils m’avaient manqué et laissé dans un moment critique.
On retrouve donc Léonor et les onze autres pionniers, juste avant de se poser sur Mars à délibérer. Puis ils nous entraînent derrière eux dans le programme Genesis.
Les personnages sont toujours aussi présents, à fond dans leurs rôles, originaux, comme je les avais laissé dans le tome un. Léonor garde son tempérament de feu, elle continue dans ses choix casse-tête, elle est un peu la cheffe et doit l'assumer.
L’histoire est tout aussi bien que le premier tome ! J’ai vraiment été happé dans celle-ci aussi, bien que l’histoire soit un peu plus calme. Nous avons plusieurs révélations, notamment la liste de cœur et d’autres petites choses.
J’ai aimé ce deuxième tome pour ces révélations, ces choix, cette nouvelle ambiance sur Mars. Malgré tout, le petit calme que l’on ressent tout le roman fait que ce n’est pas un coup de cœur.

J’ai hâte de lire le 3e tome et de voir ce que Victor Dixen nous a réservé.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire

mercredi 6 septembre 2017

Le Monde de Charlie - Stephen Chbosky

Hello mes p’tits loups, je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique sur une lecture. Je vous présente Le Monde de Charlie de Stephen Chbosky.

Titre : Le Monde de Charlie
Auteur : Stephen Chbosky
Edition : Éditions Sarbacane, COLL Exprim’
Prix : 13 € 50
Sortie : novembre 2012
Nombre de pages : 256 pages
Synopsis : « Au lycée, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas « raccord ». Aux yeux de son professeur de Lettres, qui lui fait découvrir les classiques américains, c'est sans doute un prodige ; les jeunes de son âge, eux, le voient comme un « freak ». Lui se contente de rester en marge des choses. Jusqu'au jour où deux seniors, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : il va bien falloir que Charlie « s'implique ». Mais une fois entré dans la danse, il ne pourra plus continuer longtemps à occulter son passé. »

Mon avis
Ce livre, cela faisait un moment que je voulais le lire sans trop être pressé de le lire. En fait, je l’ai surtout découvert lorsque le film est sorti avec Emma Watson et Logan Lerman (l’acteur qui joue Percy dans Percy Jackson), d’ailleurs je n’ai toujours pas vue ce film et j’aimerais bien voir ce qu’il donne maintenant que j’ai lu le livre. Je l’ai trouvé à la librairie dépôt-vente BookOff.

Donc, nous suivons l’histoire de Charlie, un adolescent de 16 ans qui n’est pas raccord avec les jeunes de son époque. Il commence à écrire des lettres à quelqu’un que nous ne connaissons pas, nous lecteurs. Dans ces lettres, il va raconter sa vie lors de son année de Seconde, entre le 25 août 1991 et le 23 août 1992. Nous allons découvrir ses premières expériences, ses premières amitiés réelles et sa vie.

J’ai adoré cette histoire de lettre envoyé à quelqu’un, cet échange épistolaire à sens unique, puisque Charlie est le seul à envoyer les lettres, nous n’avons pas les réponses et je doute qu’il y en a. Voilà, nous sommes dans les pensées d’un jeune qui veut juste trouvé sa place dans la société.
Charlie raconte sa vie, sa famille, ses amies, les bons côtés, les mauvais côtés de tout ça. C’est l’histoire d’un jeune des années 90’s.

C’est une bonne lecture.

Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu et aimé ? Si oui, pourquoi ? Dites-moi tout en commentaire.


Mathilde Littéraire